Sidi-bel-Abbès, petite histoire, chronologie des évènements
Dernière mise à jour : 14 mars 2017
16ème siècle
Oran de 1501 à 1550 (document PDF 25Mo)
18ème siècle
18ème siècle
1789
1790
Tremblement de terre d'Oran
1792
L'Espagne cède Oran au dey d'Alger
1808 à 1830
Lettre du 18 avril 1808 écrite par Napoléon 1er au ministre de la Marine et des Colonies :
...Méditez l'expedition d'Alger, tant sur le point de vue de mer que sous celui de terre. Un pied sur cette terre d'Afrique donnera à penser à l'Angleterre......Plan d'Alger établi en 1808 par l'espion Boutin, édition de 1830
Le 14 juin 1830, le débarquement commençait à Sidi-Ferruch...
1831
1833
1839
Le 14 octobre 1839 les "Possessions Françaises dans le Nord de l'Afrique" deviennent officiellement l'ALGERIE
1841
4 janvier, prise de possession d'Oran
1841
Carte de la région sans Sidi-bel-Abbès, établissement stratégique d'un poste militaire
1842
Mai, un service régulier de correspondance est créé entre Oran et Tlemcen
1842
28 juin, dépôt de la Légion étrangère 2 rue du vieux chateau et batterie d'Ozara à Oran
1843
Le 12 juin 1843, la colonne du général Bedeau part d'Oran, arrive au centre de la tribu réfractaire des Beni-Amer, excitée par Abd-El-Kader. Le 18, nos soldats commencent là même à construire le camp de Sidi-bel-Abbès (l'homme au visage austère) Le poste militaire de Sidi-bel-Abbès se compose d'une redoute et d'un camp retranché adjacent dans lequel sont établis 1 bataillon du 6ème léger et 2 escadrons de spahis. La redoute est probablement construite sur le modèle de l'époque : fortifications en quadrilatère, 4 tourelles d'angle, écuries s'ouvrant sur la cour et fontaine centrale....
(Extrait de " Le Génie et le service en campagne algérien" )
Construction d'une redoute (général Bedeau)
le 15 juin, dépèche annonçant la soumission de la tribu des Djaffras au sud-est des Beni-Ameurs
à propos des Beni-Ameurs : La Presse, 5 septembre 1843, La Presse 5 novembre 1843
1844
Février, témoignage de Du Barail, futur Général en garnison à la Redoute
1844
1844
4 septembre, les 5ème et 6ème escadrons de spahis sont dirigés vers le poste de Bel-Abbès, Yussuf et ses spahis ( + documents sur les spahis à Sidi-bel-abbès)
voir également Yussuf siegeant à Alger
1845
1845
1845
Octobre, les troupes de Bel-Abbès dirigées par le général Korte partent combattre Abd-El-Kader, campagne de 8 mois
1846
d'après Carette et Warnier, carte des tribus établies dans la région
1846
21 février mort du colonel Mouret du 1er RE à Oran, il est remplacé peu de temps après par le colonel Mellinet du 32ème de ligne
1846
1846
Novembre, projet ministériel d'installer la subdivision militaire d'Oran à Bel-Abbès, ce projet contré par Bugeaud avorte, la pacification de la région étant acquise (source : journal La Presse, Paris)
1847
1847
Carte de l'Algérie avec la ville de Sidi-bel-Abbès

Carte des biens domaniaux de la subdivision d'Oran

1847
1848
Organigramme militaire, les acteurs de la création de Bel-Abbès, Lamoricière et Mellinet à Oran, Montauban et Prudon au poste militaire de Sidi-bel-Abbès
1848
Colonel Mellinet du 1er RE devient Commandant de la nouvelle Subdivision de Sidi-bel- Abbès, Montauban passe à la tête de la division d'Oran
1848
1848
Commission consultative autonome mise en place par le Colonel Mellinet
Prudon capitaine du Génie la préside, il est chargé d'élaborer un projet de ville qui sera approuvé le 10 novembre
Prudon se serait inspiré de la ville romaine de Lambèse
1849
5 janvier, décret de fondation de la ville. En 1849, Sidi-bel-Abbès abrite 2062 fantassins et 464 cavaliers
1849
1849
Début des travaux sous la direction de Prudon. La fortification de Sidi-Bel-Abbès comprend une enceinte bastionnée de 1000 mètres de pourtour : les terrains particuliers qui l'entourent sont frappés de servitude sur une profondeur de 100 mètres, à partir des remparts.
1849
Octobre-novembre, épidémie de cholera à Oran et dans la région
1850
Carte administrative, politique et militaire de la région de Sidi-bel-Abbès et de l'Algérie
1850
Le 2ème régiment de spahis s'installe dans sa nouvelle caserne
1850
Mellinet crée une dizaine de villages autour de Sidi-bel-Abbès
1850
1851
4 février, colonel Achille Bazaine à la tête du 1er régiment étranger jusqu'en 1853
1851
1852
Premier dépôt permanent de la légion étrangère à Sidi-bel-Abbès
1852
1852
1852
1853
Impr. Roidot "le Républicain Sud-Oranais"
1854
Achille Bazaine commandant la subdivision de Sidi-bel-Abbès
1854
Mort du commandant Viénot en Crimée
1854
Soeurs trinitaires rue chabrières
1855
1855
1856
Mécanisation de l'agriculture: une moissonneuse mécanique de Bell est introduite par M. Bleuze, de Sidi-bel-Abbès, dans la province d'Ouest. Expérimentation immédiate et développement à grande échelle les années suivantes.
1856
1856
31 décembre, 1ère commune civile de plein exercice
1857
1er commissaire civil : A.E. Villetard de Prunières
1857
1858
De 1858 à 1862 le colonel du Génie Faidherbe est commandant de la subdivision de SBA
1858
Indicateur général de l'Algérie par Victor Bérard 1858 : pages Sidi-bel-Abbès
1858
1858
1859
1859
1859
1859
Mairie provisoire dans la maison du colonel Granet Lacroix de Chabrières
1860
1861
1863
1863
1863
1864
1865
1865
1865
18 septembre, le demi-bataillon du 2ème zouave (environ 500 hommes) campe à Sidi-bel-Abbès, porte d'Oran pour se ravitailler."En veritable oasis, au milieu d'une vaste plaine, sur la rive droite de l'oued Mekerra, la ville était comme perdue parmi les massifs de verdure qui lui donnaient une physionomie particulièrement agréable à l'oeil..."extrait des souvenirs de Louis Houdard, sous-officier porte-fanion.
1865
1865
Extrait du guide Fillias, description de Sidi-bel-Abbès
1865
1865
1866
2ème quinzaine d'Avril, sécheresse et vols destructeurs de sauterelles
1867
1er maire : Jean-Pierre Roubière
1870
27 décembre : éclipse totale du soleil observable en Oranie et à Sidi-bel-Abbès
1872
En juillet, tremblement de terre en Oranie
1873
Le village Nègre est baptisé fbg Bugeaud
1874
1875
1876
Géographie de l'Algérie, 1876, par O. Neil, pages Bel-Abbès et région
1876
Joseph Boulet nommé maire de Sidi-bel-Abbès
1876
Comice agricole et hippique
1876
1876
1876
5 septembre extrait de presse ; indiscipline, condamnation à mort de 6 légionnaires
1877
1877
Collège communal de garçons futur Ecole primaire supérieure
1877
Construction de l'école Paul Bert
1878
1878
1878
Le 27 août, un décret autorise un quartier de Bel-Abbès à s'appeler Faubourg Thiers
1878
Paris, exposition universelle, Bel-Abbès à l'honneur
1879
Une délégation parlementaire visite la ville
1879
Achèvement de l' Hôtel de Ville
1879
1880
1880
Exposition au salon de 1880 d'un tableau de Charles DRIVON, peintre portraitiste natif de Montélimar — Ce « Marchand de fruits à Sidi-Bel-Abbès (province d'Oran) » , est assis et accoudé, une partie du corps et de la tête dans l'ombre, avec un air martial. Que regarde-t-il ainsi? Ce brave fruitier attend tout bonnement l'acheteur devant ses pastèques et ses oranges. Bonne étude énergique de ton et de tournure.(Extrait du dictionnaire Veron, section des beaux arts, le salon de 1880)
1881
Emigration espagnole, documents des années 1880
1881
1881
Construction de la synagogue
1881
Colonel Négrier à la tête de la Légion Etrangère
1881
1881
La"Bel-Abbésienne" ( société sportive) selon d'autres sources, création en 1888
1881
1881
Les évènements de Saïda vus à travers la presse : 23 juin, 27 juin, 28 juin, 1er juillet
1881
22 juillet, projet de loi pour la construction d'une voie ferrée Bel-Abbès-Ras-el-Mâ
1882
Anthelme Perret maire
1882
Guide touristique Joanne : Bel-Abbès et sa la région (document PDF)
1882
Réseau de distribution d'eau, égoûts
1882
Création d'un Tribunal de 1ère instance composé de :1 président, 4 juges dont 1 d'instruction, 1 assesseur musulman, 1 procureur de la République, 1substitut, 1 greffier, 1commis greffier, 1 interprète, 1 secrétaire de Parquet
1883
1883
Création du journal "L'avenir de Bel-Abbès" , histoire du journal
1883
1884
1884
Population de la plaine de la Mekerra, communes de plein exercice et mixtes (doc. PDF)
1884
Juin, le vice-consul d'Espagne hisse son pavillon à Bel-Abbès
1884
1884
6 semaines en Algérie par le Vicomte de Pulligny, la page Bel-Abbès
1884
1884
Décembre, inauguration de la synagogue Jacob Sananes
1884
Septembre, inauguration du nouveau tribunal
1885
15 janvier,Le Sénat et la Chambre des députés ont adopté, le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : déclassification et suppression du tableau des places de guerre de la citadelle de Sidi-bel-Abbès
1886
Août, inauguration du 1er hôtel des Postes situé rue Prudon près du cercle des officiers
1886
Anthelme Perret, propriétaire, maire de Sidi-Bel-Abbès créé aux portes de la ville un magnifique vignoble d'une étendue de 80 hectares.
1888
1888
Ouverture d'une cinquième porte dans les fortifications : la porte neuve
1888
Juin, orage dévastateur dans la région de Sidi-bel-Abbès, les récoltes sont détruites
1888
28 mars, création de la Belabbésienne, société sportive d'escrime, gymnastique et tir
1888
Août, 2000 curieux assistent à l'éxecution de l'assassin du fils Chauvet, la guillotine est dressée sur le marché aux bestiaux (le surco) près de la gare
1889
La vie économique : page de publicité dans Le Bélabésien du 23 janvier 1889
1889
1889
Juillet, inauguration du monument commémoratif de la Révolution Française élevé au carrefour du pont d’Oran
1889
1890
1890
Sidi-bel-Abbès vu par Jose-Maria Servet (document PDF en espagnol)
1891
1891
Août, inauguration du marché aux poissons (derrière l'église Saint-Vincent)
1891
11 et 12 octobre, inauguration de la mosquée du village nègre (voir les cartes postales)
1891
Sidi-bel-Abbès et sa région, description (guide de l'Ouest algérien)
1891
Une trentaine d'abonnés au téléphone
1891
Décés du général Prudon, bâtisseur de Sidi-bel-Abbès
1892
1892
Léon Bastide maire (voir 1874)
1892
Inauguration du premier théâtre
1892
M. Jules Roche, ministre du commerce autorise la création d'un réseau téléphonique
1892
La première pierre de la salle d'honneur de la légion est posée en 1888. La section des pionniers du régiment en réalise les murs, les portes, fenêtres et le mobilier ; l'inauguration a lieu en 1892
1892
18 septembre, duel à l'épée
1892
Octobre, Inauguration de la nouvelle synagogue créée par la famille Bedock
1893
1893
1894
21 janvier, mort du général Mellinet, fondateur de Sidi-bel-Abbès
1894
Temple protestant
1894
1894
Créée en 1850, Boukanefis devient commune de l'arrondissement de Sidi-bel-Abbès
1894
23 juin, assassinat du président Sadi Carnot ,
en octobre, la place du tambour puis des quinconces est baptisée place Carnot
1894
1895
Colonel de Villebois-Marœuil à la tête du 1er étranger (14 avril 1895-7 avril 1896)
1895
1896
Carte de l'Oranais et de la région de Sidi-bel-Abbès
1896
Imprimerie Roidot "La tribune de Bel-Abbès"
1896
Février, depuis la 2ème quinzaine de Décembre 1895, des vols de sauterelles détruisent les récoltes (information La Presse de Paris)
1896
1896
1896
1896
1896
1897
Décision municipale du 28 août, piédestal pour la statue "Orphée expirant"
1898
1898
1898
Charles Rousselière obtient le premier prix de chant au conservatoire national de Paris
1899
1899
Histoire du bélabbésien Francisco Crespo, 63 années d'histoire européenne en AFN
1899
Evocation de la vie à Bel-Abbès à travers un conte maure, publication en espagnol
1901
23 mai, vente aux enchères des arènes de Sidi-bel-Abbès
1902
1903
Avril, mise en place d'un service automobile postal entre Bel-Abbès et Mercier-Lacombe
1903
1903
6 mars, décés de Théodore Héritier, bienfaiteur de Lamtar et Sidi-bel-Abbès
1904
1905
Electrification & eaux de Chanzy
1905
Avril, "La Bélabésienne" à la fête de Bordeaux des fédérations de gymnastique
1906
1906
27 et 28 avril, remise de la Légion d'honneur au drapeau du 1er régiment étranger
1906
16 septembre, le crime de Bossuet
1906
Création du Sporting Club Bel Abbésien
1906
1906
Guide Joanne, pages sur Bel-Abbès
1906
M. Rousselière, le ténor de l'Opera fait actuellement une tournée en Amérique ; il touche un cachet de 8000 francs par soirée. M. Rousselière, avant d'entrée au théâtre était ouvrier fondeur à Sidi-bel-Abbès et gagnait 3 francs par jour (extrait de presse)
1907
1907
1907
1907
31 décembre, mémoire du consul d'Espagne de Bel-Abbès publié en 1908 en espagnol
1907
1908
1908
Juillet : inauguration d'un village coopératif près de Tirman
1908
A la Une du Figaro du 7 août
1908
1909
1909
1910
le 9 avril, Pastre architecte municipal est nommé officier de l'Académie des Beaux-Arts
1910
22 septembre, enterrement sans fleurs ni discours d'Edouard Viviani, ancien avocat et batonnier à la cour d'Alger, ancien conseiller général. Le deuil est conduit par René Viviani suivi d'une foule considérable
1910
Edition de l'histoire de l'Algérie écrite par A. Renard à l'usage des écoliers d'Algérie
1911
janvier 1911 à décembre 1912, construction des silos du crédit foncier d'Algérie et Tunisie
1911
1911
Récit de voyage à Sidi-bel-Abbès, extrait du journal de la jeunesse
1912
29 novembre, projet de René Viviani adopté par la commission du Budget qui s'est prononcée pour l'égalité des salaires entre les instituteurs et les institutrices
1913
Le faubourg Mamelon devient Eugène Etienne
1913
1913
1914
1914
1914
1914
1914
1915
1915
1916 Destruction des récoltes par les sauterelles, solidarité par Les billets de Nécessité
1916
SCBA champion d'AFN
1916
22 juillet à Sidi-bel-Abbès, naissance de Marcel Cerdan
1919
Un personnage ayant étudié à Bel-Abbès : le ténor Riquelme
1920
1921
8 avril, décés de Léon Bastide
M. le Secrétaire perpétuel de l'Académie d'Agriculture de France annonce la mort de M. Léon Bastide, correspondant de l'Académie, décédé à Sidi-Bel-Abbès, le 8 avril 1921, à l'àge de soixante-dix-sept ans. Fils d'un des premiers colons dans cette partie de l'Algérie, M. Léon Bastide a été pendant plus de quarante ans, un des agriculteurs les plus habiles dans l'Oranie. Il fut lauréat de la prime d'honneur en 1886, président du Comice agricole de Bel-Abbès dont il fut le créateur, président de la Chambre d'Agriculture. Dans un grand nombre de publications, il a prodigué les leçons d'une solide expérience pour propager les meilleures méthodes de culture applicables en Algérie.
1921
Alfred Lisbonne est réélu maire
1921
Concession demandée par Société du Gaz pour la fourniture de l'énergie électrique à Sidi-Bel-Abbès en vue de l'éclairage électrique de la ville
1922
Décision de démolir les portes de la ville
1922
1922
1922
1922
A. Liminiana et J.Pozo Equipe de France de football
1922
1922
1923
SCBA champion d'AFN de football
1923
Gaston Julia prix de la fondation Lasserre décerné par l'Académie des Sciences
1924
Inauguration des orgues de St Vincent
1924
1925
1925
1925
1925
1925
Mise-en-service de la briqueterie-tuilerie "la Belabésienne"
1925
1926
SCBA champion d'AFN, match amical contre le FC Blida
1926
1926
Inauguration de la ligne à voie étroite des Chemins de fer de l'Etat, Bel-Abbès-Mascara
1927
1927
1928
1928
Festivités du centenaire de l'Algérie paquebot "le Sidi-bel-Abbès"
1928
9 décembre : inauguration du monument aux morts, sculpteur Sarrabezolles
voir les cartes postales du monument aux morts
1928
1929
Plan de Bel-Abbès contenu dans le guide Michelin
1929
Construction d'ateliers à l'EPS de garçons
1929
Agrandissement de l'EPS de filles
1929
Une école maternelle est créée au faubourg Thiers, elle occupe l'ancienne école de garçons, agrandissement et constructions d'annexes
1929
1929
Création des sapeurs-pompiers
1930 mai, création d'une section SFIO
1930 mai, protestation de la SFIO
1930
1930
Autorisation est donnée aux élèves célibataires des écoles d'Agriculture d'Algérie d'acquérir des exploitations sous réserve de mariage dans les six années
1930
Création du "Bel-Abbès journal" de E. Meneau (Joseph Bérard rédacteur en chef)
1930
Inauguration de la statue de René Viviani pour le centenaire de l'Algérie
1930
Août, promotion Légion d'honneur dont soeur Théoduline de Sidi-bel-Abbès
1930
1931
Rénovation de la salle d'honneur qui date de 1892. Elle comporte alors une salle de commandement et un mémorial appelé « Temple des héros ». Celui-ci est dédié à la mémoire des légionnaires tombés au combat.
1931
30 avril, centenaire de la légion (extrait de presse document PDF)
1931
Monument aux morts de la légion (histoire du monument sur le site de la légion)
1931
1931
Football : des bélabésiens pour affronter la France B (extraits du journal Match)
1931
Décembre, inauguration de l'aérodrome route de Mascara
1932
1932
1932
1933
1933
27 avril au 14 mai, 1ère foire du vin d'Algérie
1933
1933
Gaston Julia à l'Institut de France, classe de l'Académie des Sciences
1933
1933
1933
Construction de l'école maternelle Thiers, 4 classes
1933
1933
La construction à Bel-Abbès : ateliers gare, immeuble Thiedey, école indigène, construction ou agrandissements des écoles Perret, Marceau, Paul Bert et du collège de JF
1934
Le général Rollet décide d'ouvrir un musée de la légion étrangère incluant la salle d'honneur
1934
Tennis-club
1934
1934
Février, défaite du SCBA contre l'ASMO
1934
1934
25 mars, arrivée du 2ème tour cycliste d'Oranie
1934
1934
1934
1935
16 mars, visite de la Légion par M. Régnier, ministre de l'intérieur
1935
La Légion se charge de la destruction des murs en échange de la libre disposition des matériaux à récupérer. Elle en profitera pour bâtir, coup sur coup, son cinéma, sa piscine, le mess des sous-officiers et divers bâtiments dont elle à un grand besoin
1935
Avril, visite du docteur Maranon au centre culturel espagnol,
extrait de l'Heraldo de Madrid
1935
Théâtre municipal, architecte Charles Montaland, fresques d'Augustin Ferrando
1935
1935
1935
12 juillet, décés accidentel de Joseph Perez goal et capitaine du SCBA au cours d'une rencontre avec le CDJ
1935
1935
août, manifestation antisémite 2 extraits de presse espagnol et français
1935
1935
1935
1935
1936
1936
Fin d'exploitation de la ligne de la gare de l'Etat (SBA-Mascara à voie étroite)
1936
Sortie en salle du film avec Fernandel "un de la légion"
1936
Reconstruction de l'école Carnot
1936
Les Pompes funèbres générales s'établissent rue Fénelon
1936
Redressement de la Mekerra et construction du pont de l'avenue Loubet
1936
Gendarmerie nationale
1936
1936
Aménagement d'une prison civile moderne
1936
1936
1937
1937
1937
Noces d'or à Bel-Abbès , article de presse du 10 octobre
1937
Juin, vol de sauterelles dans la région
1938
E. Aznar en équipe de France de football
1938
Inauguration du pont d'Oran
1938
1938
1939
Janvier, 25ème anniversaire de la fondation de l'école de Sonis
1939
1939
1er et 2 avril, fête aéronautique
1939
Juin, projet de visite à Franco d'une délégation d'élus dont le maire de Bel-Abbès
1940
octobre, vol de sauterelles
1941
1941
Epidémie de Typhus, sœur Marie-Louise de la congrégation des sœurs de Saint-Joseph
1941
23 Avril : visite de Jean Borotra : document 01, document 02
1941
1941
1941
L'EPS devient collège moderne
1941
28 août, le collège colonial est baptisé collège Laperrine
1942
Restrictions alimentaires sous Pétain : cartes de domiciliation
1942
1942
Gaston Lisbonne préside une délégation spéciale qui remplace la municipalité de Lucien Bellat
1943
1943
1944
1944
25 août à Paris, Pierre Bru au rendez-vous de l'histoire
1944
1946
1947
Sauveur. Rodriguez en équipe de France de football
1947
1948
1948
1948
1948
1948
1948
Le collège colonial devient lycée Laperrine
1949
Processions de l'année mariale à Sidi-bel-Abbès et en Oranie, document PDF
1949
1950
1950
Création du journal "le Progrés" de M. Garcia puis de M. Murcia et fils
1950
Nouveau marché par Maury
1950
1951
1951
1952
Le 29 Février à 21h sous la direction d'Edgar Gattelier, 1er concert de l'Harmonie municipale : le programme du concert, l'article de l'Echo d'Oran
1953
Raymond Dassié maire (élu après avoir présidé une délégation spéciale)
1953
1953
1953
1954
SCBA vainqueur de la coupe Rivet,
les cadets remportent la coupe d'Oranie (saison 1953-1954)
1954
1955
1955
1955
Dans les cases en grisé qui suivent, vous trouverez les noms des victimes civiles du terrorisme : données non exhaustives recueillies dans les ouvrages :
-Sidi-bel-Abbès et les bel-abbesiens d'Othon-Patrick Kremar ,
-8 ans de malheur tomes 1 et 2 de Jean-Pierre Hollender,
-Pieds_noirs, les bernés de l'histoire de Alain Vincenot, éditions l'Archipel 1974
-Souvenirs bélabbésiens et presse de l'époque. .
Noublions pas les soldats bélabbésiens et les 2000 légionnaires morts pour la France en Algérie de 1954 à 1962.Vous trouverz leurs noms sur les sites institutionnels.
1956
19 septembre, André Nahon, 21 ans mort pour la France
1956
9 octobre à Sidi Bel Abbés, Norbert Naudont instituteur
1956
8 novembre à Saint Denis-du-Sig, un agriculteur et son fils
1956
30 décembre rue du soleil au niveau de chez Levrero, François Segura et François Buleté
1957
15 janvier, Abraham Elcabache 45 ans :18 janvier, Jean Alcaraz 46 ans terrritoriaux morts pour la France fusillade au village nègre.
1957
1957
1957
1957
1957
23 avril, enlèvement d'un agriculteur et de sa sœur
1957
1957
28 mai, Etienne Schacre mort pour la France
1957
23 juin, Marie-France Perea, 16 ans
1957
8 octobre, 11 victimes, Houari Boulenouar et 4 autres commerçants musulmans, Antoine et Frederic Alonso, 23 et 28 ans, Raymond Montoya, Mme Paya, Georges Bentaya et Helmut Zoborsky
1957
30 octobre à St Denis du Sig, un enfant de 18 mois
1957
1er novembre, Raymond Navarro mort pour la France
1957
14 novembre, 3 personnes, dont le maire et le garde champêtre de Chetouane
1957
(ou fin 1956 ?) le collège moderne devient collège Leclerc
1958
2 janvier, victimes d'un attentat : Isaac Azoulay et Sadia Sportouche, 27ans, M. Korchia et Mireille Lopez
1958
1958
23 janvier, mitraillage d'une voiture, sont tués : Raymond Mallet, et Marie-France Mallet 5ans et 1/2, Eliane Soussan 7 ans ; blessés Odette Mallet épouse de Raymond et Yves 2 ans
1958
12 février, Michel de Cara, sa femme et ses 2 enfants, 12 et 15 ans
1958
1958
Mai
1958
Juin, visite en Algérie du général de Gaulle après son "coup d'Etat"
1958
29 mai, mort au combat du légendaire Lieutenant-colonel Jean-Pierre du 1er REP
1958
27 juin, grenade dans l'appartement Gonzalez, 1 mort, 1 blessé
1958
1958
26 août, par chance, une grenade lancée dans la pharmacie Karsenty n'explose pas
1958
21 septembre, mitraillage d'un manège d'enfants à la patte d'oie, Jean-Pierre Lhoste, 7 ans
1958
1959
janvier, Ernest Cazorla
1959
2 janvier, M. Kachewcky
1959
29 mai : M. Choucham dans sa boutique
1959
3 juin, Hakem Hamouda, conseiller municipal
1959
2 août, bombe dans une crèmerie, 1 mort et 11 blessés
1960
7 janvier, découverte au sud de Sidi-bel-Abbès d'un charnier de 70 inconnus assassinés par le FLN
1960
1960
1960
30 janvier, fin de la grève
1960
14 mars, disparition de Jean Cloix, texte de Raymon Dassié extrait du bulletin municipal
1960
5 avril , M. Ballestra fils dans sa ferme
1960
28 mai, Madame Correa dans son épicerie avec un client musulman
1960
1960
30 août, Antoine Rodriguez 39 ans et Larbi Bouhoussi, 19 ans
1960
5 septembre, Maurice Alberge 38 ans prés de sa ferme du Tessala
1960
26 novembre, Salamali Cheick, adjoint au maire de Tassin
1961
Le collège Leclerc devient lycée Leclerc
1961
6 janvier sur la route du Telagh, Joseph Guzman, peintre du faubourg Thiers
1961
21 mars, Antoine Olivares, 25 ans mort pour la france
1961
21 avril à Alger, 4 généraux français proclament leur attachement à l'Algérie française
1961
1961
Rapport d'urbanisme : dernier état des lieux de Bel-Abbès ville française
1961
2 juillet, Sergent-chef Charles Pakanda est tué dans la rue
1961
23 juillet, Hamed Barkat et Pierre Vitu
1961
23 juillet : Francis Soro, 22 ans bélabbésien mort pour la France
1961
22 août, Henri Benhamou
1961
9 septembre, Allal Khemliche
1961
Novembre ou décembre : François Nieto, coiffeur, rue du soleil, est tué en face de la villa Got. Grenade et fusillade dans le bar de La JPBA tenu par M. François Serrano, en face de la boulangerie Gil , à l'angle de la rue du soleil et de la rue du stade.
1962
Début de l'exode des civils Européens qui fuient les attentats
1962
20 février, M. Combes
1962
26 février est abattu André Rey en stage à Alger
1962
27 février M. François Cerdan
1962
28 février, M. Beltran 75 ans
1962
mars, Jean-Louis Banton et Mme Chouraki
1962
avril, abbé Saillard, Germain Desgarniers, M. Marignane, Pierre Macia, Marc Camaro
1962
24 avril, les jeunes José Sabater, Quessada et Gomez dans un guet-apens près du moulin Cohen
1962
1962
26 mai, Joachim Fuentes et Claude Garby 22 ans
1962
1962
juin, M. Brabsche, sont tués : M. de Champtassin maire de Palissy, Axel Gardes, Charles Schrabacher, le jeune Conegero, abbé Montet, Jean Legroux, J.M. Rousset, MM; Bellod, Caraton, Chevillard, Christian Muñoz, Francis André, M. Pascal au Tessala
1962
juin, la légion organise le départ des européens prioritaires soit en convoi automobile escorté vers Oran, soit à partir de l'aérodrome, voir photo
1962
Fin juin, Raymond Dassié, dernier maire de Bel-Abbès emporte dans ses bagages le drapeau français qui flottait sur la façade de l'Hôtel de Ville.
1962
Victimes après l'indépendance de l'Algérie, en juillet 1962, Joseph Roca et Thomas Botella disparus le 5 juillet à Oran. M. Yahiaoui, Joséico Rodriguez sa femme et sa belle-sœur qui avant de quitter l'Algérie voulaient voir une dernière fois leur ville vue du Tessala, docteur Bellet dans son cabinet, M. Bon (professeur) dans la rue...
1969
1979
NB: un tableau des lois françaises organisant l'enseignement pendant cette période

Accueil / Index thématique / haut de page